BlogInnovation technologiqueRéalité virtuelleVidéo 360différences vidéo 360 et réalité virtuelle agence vr 4d crea paris

Réalité virtuelle, vidéo 360, réalité augmentée, réalité mixte… Difficile de s’y retrouver parmi tous ces nouveaux médias. La réalité virtuelle en 3D temps réel et la vidéo 360 font partie de la même famille : la réalité virtuelle, entendue dans le sens de l’immersion à 360 degrés, avec ou sans casque, dans un environnement virtuel. Dans cet article, nous vous expliquons les différences et similitudes entre ces deux écoles que sont vidéo 360 et réalité virtuelle 3D.

La réalité virtuelle, qu’est-ce que c’est ?

La réalité virtuelle est une technologie que beaucoup considèrent comme récente, mais dont les fondements remontent à la moitié du Xxe siècle. Nous la connaissons pourtant sous sa forme actuelle, apparue en 2016 avec les casques VR Oculus Rift et HTC Vive, qui ont établi des standards pour les constructeurs et développeurs du monde entier.

Plus qu’une nouvelle technologie comme pouvait l’être les écrans 3D, elle constitue un média à part entière, un nouveau moyen de communication et non pas une simple extension d’une technologie existante. En effet, elle induit un mode de consommation des contenus encore inexploré : l’immersion d’un utilisateur dans un environnement à 360 degrés.

Plus concrètement, qu’est-ce que la réalité virtuelle 3D ? Elle consiste en la création par ordinateur, en utilisant des techniques et logiciels propres à l’industrie du jeu vidéo, d’environnements virtuels interactifs et immersifs. Grâce à sa conception numérique, qui la différencie de la vidéo 360°, ses possibilités sont grandes en termes de création d’environnements et de décors, de personnages, de trames narratives et d’interactions.

En d’autres termes, sa seule limite est votre imagination et les caractéristiques techniques des appareils VR utilisés. Il est d’ailleurs difficile de parler de réalité virtuelle 3D sans établir un parallèle avec la notion de gamification, tant les similitudes avec le jeu vidéo sont grandes. En effet, de nombreuses applications de type serious game ont vu le jour, et viennent répondre aux problématiques des entreprises sous un angle ludique, actif et immersif.

Différence vidéo 360 et réalité virtuellecomprendre la réalité virtuelle vs vidéo 360

Utilisateur casque VR mobile video 360vidéo 360 définition

La vidéo 360, qu’est-ce que c’est ?

La vidéo 360 est, tout comme la vidéo traditionnelle, un ensemble d’images capturées par une ou plusieurs caméras, assemblées ensuite par un logiciel de montage vidéo spécifique. La différence réside dans le point de vue du spectateur.

Là où le format classique s’offre à la diffusion sur un écran plat, induisant donc une certaine distance avec le consommateur, la vidéo 360 propose une vision à 360 degrés, rendue possible par la combinaison en post-production des différentes prises de vue, en respectant la méthodologie spécifique au montage vidéo 360.

Plusieurs modes de diffusions sont possibles et ont été mis en place par les plate-formes de contenus multimédia leaders du marché (Facebook, YouTube, Vimeo, etc.). Les spectateurs peuvent consulter des contenus vidéos 360 via leur navigateur web en se servant de leur souris, ou bien via leur smartphone en inclinant simplement le téléphone dans la direction souhaitée.

Néanmoins, l’expérience immersive ne prend réellement tout son sens que lorsqu’elle est vécue au travers d’un périphérique dédié comme un carboard ou un casque VR (mobile, PC ou autonome). Outre la phase de post-production, ce format n’est pas conçu numériquement. Quoique plus réaliste, il est donc naturellement moins interactif que la réalité virtuelle 3D.

Toutefois, il est possible d’incorporer des éléments virtuels ou des interfaces visuelles, un peu à la manière de la réalité augmentée.

Vidéo 360 et réalité virtuelle, quelles différences ?

comprendre la différence réalité virtuelle agence vidéo 360 vr

Après lecture des chapitres précédents, vous devriez avoir une idée des différences entre la vidéo 360 et la réalité virtuelle. Récapitulons les différentes vertus et caractéristiques de ces deux formats.

La réalité virtuelle propose des images 3D obtenues par ordinateur en CGI (computer-generated imagery), en utilisant les outils propres à l’industrie vidéoludique et au cinéma d’animation. La vidéo 360, quant à elle, est un assemblage d’images réelles capturées par la combinaison de plusieurs caméras ou l’usage d’une caméra 360 dédiée à ce type de production.

La méthodologie de la création d’une expérience VR est semblable à la création d’un jeu vidéo. En effet, l’environnement et les éléments qui le composent sont produits en amont par des logiciels de modélisation et d’animation 3D, puis transférés sur des moteurs de jeu comme Unity ou Unreal Engine, pour programmer les différents événements et interactions au sein dudit environnement. La production d’une vidéo 360 tient toujours de l’univers du cinéma et implique donc un réalisateur, des comédiens, des équipes techniques, etc. Toutefois, la réalisation vidéo 360 se doit d’observer certaines règles induites par le point de vue à 360 degrés, mais nous en parlerons plus tard dans cet article.

En conséquence des éléments précédents, la VR 3D est nettement plus interactive que la vidéo 360. La VR 3D nécessite l’usage d’un casque de réalité virtuelle, qui offrira à son porteur de se déplacer dans l’espace et d’utiliser les contrôleurs dédiés pour interagir avec les éléments virtuels. La vidéo 360, quant à elle, est plus contemplative, et proposera des interactions sommaires, en « gaze interaction » (persistance du regard) ou via les commandes intégrées au lecteur vidéo (ou casque VR).

Enfin, il reste possible de mélanger ces deux formats. On peut par exemple :

  • Créer un film d’animation en 3D au format vidéo 360

  • Incorporer des images réelles à une expérience VR 3D interactive

  • Intégrer des interfaces et visuels 2D/3D à des vidéos 360

  • Exporter une expérience VR en vidéo 360 non interactive

Comment créer une vidéo 360 ?

comment créer une vidéo 360 avec une caméra 360

Tout d’abord, le choix de ce format doit être justifié. Pourquoi chercher l’immersion ? Que souhaite-t-on à mettre en avant ? Quelles seront les conditions de tournages ? Quelle émotion vise-t-on à créer chez le spectateur ? Tant de questions qui vous aideront à définir en amont les contours de votre projet vidéo 360.

Ensuite, il faudra choisir consciencieusement la caméra que vous souhaitez utiliser. Certaines caméras haut de gamme vous donneront des images en très haute définition, tandis que d’autres proposeront un rendu visuel plutôt relatif, mais seront plus simples d’utilisation. Pour ce faire, il faudra prendre en considération votre budget, votre objectif, votre scénario et votre moyen de diffusion.

Lors du tournage en lui-même, il faudra prévoir un espace pour cacher l’équipe technique, car vous ne souhaitez naturellement pas qu’elle figure dans votre vidéo qui, ne l’oublions pas, a pour objectif d’offrir au spectateur une vision panoramique. Pensez également la phase de stitching 360 (montage) en utilisant des claps et en filmant plusieurs rush, afin d’avoir de la matière et de pouvoir éventuellement gommer les imperfections.

realisation montage vidéo 360 stitching

Pour éviter des sauts d’image ou de donner la nausée à vos spectateurs (motion sickness), la stabilisation de la caméra 360 est préconisée. De plus, ces derniers étant libres de regarder où il le désire, il conviendra de penser votre storytelling pour que les différents éléments visuels et sonores orientent leur attention. Contrairement aux films normaux, l’angle de vue n’est pas imposé par le réalisateur et si l’utilisateur du casque souhaite regarder la fougère sur l’étagère durant toute l’expérience, rien ne l’en empêche.

Plus que pour tout autre média, la dimension sonore est très importante dans la vidéo 360, et doit donc être pensée comme un élément narratif à part entière. En effet, le son spatialisé ou binaural (son à 360 degrés) vous permettra non seulement de guider le spectateur au cours de son visionnage, mais aussi d’accentuer son immersion en le faisant concorder avec les différents éléments visuels.

exportation et diffusion d'une vidéo 360 vr

Viennent enfin le montage et l’exportation de la vidéo 360, par des logiciels spécifiques ou classiques de post-production (dont beaucoup bénéficient maintenant de plugins 360). Il est à noté que les processus de montage, tout comme les processus de tournage, sont bien plus longs que lors d’un montage classique. En effet, importer et passer en revue tous les angles de vues est chronophage, tant à cause de la multiplicité des éléments à visualiser que par le poids des fichiers importés. Il ne vous reste plus qu’à exporter vos vidéos au format 360 et de les diffuser dans les lecteurs vidéos 360, les stores d’application ou les plate-formes sociales ayant adopté ce format.

Comment créer une application VR ?

Développement VR programmation création réalité virtuelle agence 4D Crea

Le développement d’une application VR, avec ses contraintes et sa versatilité, implique en amont une phase de réflexion rigoureuse. Quel sera le casque de réalité virtuelle utilisé ? De combien d’espace disposeront les utilisateurs pour se mouvoir ? Quels sont les effets recherchés et les objectifs à atteindre ? De combien d’interactions avons-nous besoin ? Comment pousser l’expérience à un niveau d’immersion supérieur (éléments narratifs, accessoires VR, body tracking…) ?

Trouver les réponses à ces questions est primordial, pour des raisons évidentes liées à l’immersion et l’expérience utilisateur, mais aussi à des fins d’optimisation.

En effet, la réalité virtuelle étant une technologie très gourmande en puissance informatique, notamment, car elle doit afficher non pas une image, mais deux (une par œil), il faudra jongler intelligemment avec les différents éléments pour éviter la saturation et de se retrouver avec des bugs, des problèmes d’affichage ou pire encore, du motion sickness.

Modélisation 3D pour création application VR agence 4d crea

Une fois cette étape réalisée, vous pouvez vous lancer dans la production. Écriture du scénario, level et game design, croquis et concept art : le bon déroulement de votre développement dépendra en grande partie de ces documents alors, veillez à y apporter un soin et une attention toute particulière. Il va ensuite s’agir de créer tous les éléments graphiques nécessaires à votre expérience en passant par des logiciels de création 3D.

La puissance nécessaire à l’affichage d’un contenu VR est telle qu’il vous faudra faire des concessions. Sans rentrer dans des termes techniques, il faut savoir que les éléments 3D seront composés de polygones.

Plus il y a de polygones, plus l’élément est détaillé. Il faudra alors répartir consciencieusement vos ressources entre les différentes créations 3D de votre expérience, afin d’éviter toute latence ou surcharge qui nuirait à votre application VR.

Utilisateur réalité virtuelle htc vive

Enfin, il sera question d’importer vos éléments visuels dans un moteur de jeu, qui vous servira à les animer (si ce n’est pas déjà fait dans un logiciel d’animation), leur donner vie, et à définir les différentes interactions qu’il sera donné d’effectuer.

Bien entendu, c’est également à ce moment qu’il faudra indiquer au programme que le point de vue de l’utilisateur doit être à 360 degrés. Après quelques phases de tests, d’optimisation et de corrections, vous pourrez exporter votre application finalisée en vue de la faire découvrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires