musée virtuelle acsowk visite réalité virtuelle VR

Notre agence de réalité virtuelle a collaboré avec François Mangeol, artiste plasticien français, pour créer un musée virtuel immersif d’un nouveau genre. À la fois outil de création et médium culturel innovant, le projet « Art Center Somewhere Only We Know » met en valeur les œuvres de l’artiste, qui ont pour thématique la recherche d’une poésie des langues, des langages, comme vecteur d’émotions partagées, sous un angle à la fois technologique et poétique. Retour sur ce projet qui a fait sensation lors de la Nuit Blanche 2018.

La réalité virtuelle au service de la création artistique

Dans cette expérience VR, la technologie sert autant les visiteurs que l’artiste. En effet, François Mangeol et notre studio VR sommes parvenus à combiner artistique et technologique, pour donner vie aux œuvres de son exposition virtuelle, et ce à grâce à la modélisation en 3D temps réel de cette dernière. Pour rappel, la réalité virtuelle 3D, contrairement à la vidéo 360, se crée numériquement, via des logiciels de modélisation 3D et des moteurs de jeu vidéo (En savoir plus). Il est donc possible de donner naissance à une quantité infinie d’univers, obéissant chacun à leurs propres règles, et Art Center Somewhere Only We Know est de ceux-là.

Nous avons également pu créer de l’interactivité avec certaines œuvres, qui réagissent à l’approche du visiteur virtuel. Par exemple, l’utilisateur de la VR peut entrer dans une cloche en verre en la traversant, chose qui serait impossible dans la vie réelle. D’autres encore ont été dupliquées ou agrandies. La tour de Babel, œuvre créée par François Mangeol et s’élevant à trois mètres de haut, mesure plus de cent mètres dans le centre d’art ACSWOK. Nous sommes même parvenus à mélanger le passé et le présent, en recréant des œuvres qui ont été détruites dans le monde réel, mais qui resteront immortelles dans le musée virtuel.

Finalement, la réalité virtuelle a permis de donner vie et de mettre en valeur le travail de l’artiste à un niveau qu’il aurait été tout simplement impossible d’atteindre dans le monde réel, ou qui aurait nécessité des mois, voire des années de travail. La VR a donc ici permis d’économiser du temps, des efforts, des ressources matérielles et financières, tout en offrant une expérience supérieure à tout ce qu’il serait possible d’obtenir dans le monde réel.

Vidéo 360 réalité virtuelle pédagogique

Immersion 

La réalité virtuelle permet de se plonger à 360 degrés dans l’univers de l’artiste. Plus qu’un angle de vue, le musée virtuel permet d’interagir avec les œuvres et de faire découvrir de manière visuelle et sonore l’exposition artistique.

réalité virtuelle artistique musée

Créativité 

L’expérience de musée virtuelle permet à l’artiste de se défaire des règles tangibles du monde réel, et d’aborder son art d’une toute nouvelle manière. Les volumes, les distances, l’espace et le temps ne sont plus des contraintes.

Formation efficace en réalité virtuelle

Accessibilité

L’utilisation d’une technologie innovante rend la visite de musée ludique et interactive. De plus, les différentes animations et le guide virtuel permettent d’expliquer les œuvres aux visiteurs, les rendant compréhensible par tous.

ACSOWK, bien plus qu’une visite virtuelle

Aux côtés de François Mangeol, nous nous sommes demandés de quelle manière la réalité virtuelle pouvait améliorer la visite de musée. Quelles étaient les caractéristiques de cette technologie, et comment nous pouvions les utiliser pour apporter une véritable valeur ajoutée à ce type d’expérience : voici l’angle avec lequel nous avons approché ce projet.

Bien entendu, il était possible de simplement créer une visite virtuelle, en reproduisant un lieu d’exposition réel ou en inventant un lieu virtuel. Toutefois, cela aurait signifié n’utiliser qu’une infime partie des possibilités qu’offre la réalité virtuelle, sans mettre à profit sa dimension interactive, ses propriétés immersives, et son potentiel onirique.

La VR permettant de se défaire de toutes les règles physiques qui régissent le monde réel, les notions de temps, d’espace, de distance ou encore de gravité, n’ont pas cours dans les environnements virtuels que cette technologie crée.

C’est en prenant en compte ces propriétés, que nous avons développé le musée virtuel ACSOWK.

art et réalité virtuelle visite de musée virtuel

Le musée virtuel 2.0 transforme l’expérience visiteur

Du côté des visiteurs, la visite virtuelle ACSOWK propose une toute nouvelle manière d’appréhender l’art et la culture. Premièrement, le déplacement dans l’univers onirique se voit facilité. L’utilisateur peut soit se téléporter en utilisant les contrôleurs accompagnant le casque de réalité virtuelle, soit utiliser une interface sur laquelle il suffit de cliquer pour se déplacer instantanément d’œuvre en œuvre.

La construction muséographique n’a jamais été aussi simple qu’avec la VR. La scénographie mise en place, met en valeur l’univers de l’artiste et donc, les œuvres présentées. Non seulement, cette technologie permet de limiter les ressources humaines et financières, mais elle permet d’atteindre un degré de scénographie bien loin des possibles du monde réel. Ici, aucune limite d’espace : les murs, les plafonds, le nombre de pièces ou d’œuvres : tout peut être modifié en très peu de temps par ordinateur.

Par ailleurs, la visite virtuelle s’accompagne d’une bande sonore qui ajoute à l’onirisme de l’expérience. Mais aussi, un médiateur virtuel vient guider le visiteur au travers des différentes œuvres, afin de faciliter la compréhension de celles-ci. Notre ambition ici était de permettre à tout le monde, de l’amateur d’art au tout-venant, de pouvoir profiter émotionnellement du travail de François Mangeol.

La presse en parle

Connaissance des Arts

Télérama

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires