BlogInnovation technologiqueRéalité AugmentéeRéalité AugmentéeRéalité virtuelleRéalité augmentée ou réalité virtuelle agence VR AR Paris

Réalité Virtuelle et Augmentée : quelle différence ?

Réalité virtuelle ou réalité augmentée ? Deux technologies parentes, qui alimentent les discussions autour des projets innovants des entreprises depuis maintenant quelques années. En 2019, ces nouveaux médias ont bien évolué, tant au niveau des périphériques que des applications proposées. Redéfinissons les spécificités de chacun d’eux, leurs modes de fonctionnement, leurs avantages et inconvénients ainsi que les usages qui peuvent en être fait en entreprise.

Qu’est-ce que la réalité virtuelle ?

qu'est-ce que la réalité virtuelle Paris

La réalité virtuelle, ou VR, est une nouvelle technologie, apparue en 2016, avec la commercialisation du premier casque VR grand public : l’Oculus Rift. Elle permet, par l’usage d’un appareil appelé casque, masque, ou lunettes selon les cas, d’immerger à 360 degrés un utilisateur dans un univers virtuel en trois dimensions.

Basée sur les techniques de modélisation et d’animation 3D propres au cinéma d’animation et à l’industrie vidéoludique, la réalité virtuelle projette complètement son utilisateur dans un environnement 3D conçu par ordinateur. Contrairement à la réalité augmentée, le monde réel n’est pas perceptible au travers du dispositif VR. Le porteur du casque quitte totalement le monde réel le temps de l’expérience.

Si certains appareils comme les casques VR mobiles offrent des expériences plutôt sommaires et contemplatives, les périphériques haut de gamme, comme ceux qu’utilisent notre agence de réalité virtuelle (HTC Vive Pro, Oculus Rift, Oculus Quest, etc.), permettent à l’utilisateur de se déplacer dans un espace prédéfini et d’interagir avec les différents éléments de l’expérience, en profitant d’une résolution d’image en haute définition.

Qu’est-ce que la réalité augmentée ?

réalité augmentée ou réalité virtuelle

La réalité augmentée, ou AR, est une technologie qui permet de superposer des contenus visuels (images, vidéos, graphiques, animations, jeux, textes, etc.) à une prise de vue en temps réel. Ces éléments virtuels, déclenchés manuellement ou automatiquement par le biais de « marqueurs », viennent augmenter l’environnement réel de son utilisateur, à des fins pratiques et pédagogiques, ou tout simplement ludiques et divertissantes.

Traditionnellement, ces expériences sont vécues au travers d’un smartphone, d’une tablette ou d’une webcam d’ordinateur. Mais des appareils de réalité mixte, ressemblant aux casques de réalité virtuelle, sont récemment apparus (Microsoft HoloLens, Magic Leap, etc.), et visent à éliminer la distance entre l’individu, l’écran, et les éléments 2D/3D superposés.

Moins immersive et interactive que sa consœur la réalité virtuelle, notamment à cause de la distance écran/individu, elle a toutefois le mérite de ne pas isoler l’utilisateur du monde qui l’entoure et d’être plus simple d’utilisation/diffusion (tout le monde ou presque possède un smartphone aujourd’hui).

Fonctionnement de la réalité virtuelle

comment fonctionne la réalité virtuelle agence VR 4D crea

Le(s) développeur(s) d’une application VR conçoit l’expérience à l’aide des outils utilisés par l’industrie vidéoludique. Il crée l’environnement, les décors et les personnages dans un logiciel 3D, puis assure le déroulement scénaristique et les interactions via un moteur de jeu vidéo.

Les casques de réalité virtuelle étant pourvus de fonctions gyroscopiques, l’utilisateur peut parcourir les contenus d’un simple mouvement de la tête. La vitesse d’affichage doit être suffisamment rapide, car une trop grande latence peut conduire à un phénomène de cinétose (motion sickness), susceptible de donner la nausée au porteur.

Selon les interactions prévues au cours du développement, ce dernier pourra interagir avec l’expérience et déclencher divers événements. Il devra pour cela utiliser son regard s’il s’agit d’un casque mobile ou d’entrée de gamme, ou se servir des contrôleurs fournis avec les casques haut de gamme, qui présentent un potentiel interactif largement supérieur.

Fonctionnement de la réalité augmentée ?

comment fonctionne la réalité virtuelle ou augmentée agence VR 4D crea

Les outils nécessaires au développement d’une application AR sont sensiblement les mêmes que dans la réalité virtuelle. On utilise des logiciels de création 2D/3D, créations qu’on importe ensuite dans un moteur de jeu. Il existe aujourd’hui des solutions simplifiées pour les entreprises, mais le résultat demeurera toujours en deçà de celui obtenu par une véritable expertise.

Initialement, la superposition d’éléments en réalité augmentée se déclenchait par le biais de marqueurs. Un peu à la manière d’un QR code, ces derniers étaient reconnus par l’application AR lors du passage de la caméra de l’appareil qui lançait ensuite l’animation prédéfinie. Mais suite à la démocratisation de cette technologie, due notamment à la sortie de l’ARKit d’Apple et l’ARCore de Google (qui proposent une reconnaissance de l’environnement étonnamment précise), il est désormais possible de placer et déclencher manuellement l’apparition des éléments AR, sans que ceux-ci ne disparaissent lorsqu’ils sortent du champ de vision de la caméra.

La réalité mixte, une technologie hybride

réalité virtuelle ou augmentée ou mixte pour entreprise

À la croisée des chemins entre réalité virtuelle et réalité augmentée se trouve la réalité mixte. Cette dernière, si elle propose une expérience de type AR (superposition d’éléments virtuels à l’environnement réel), se rapproche davantage de la VR quant à ses caractéristiques matériels.

En effet, la réalité mixte, ou MR, se vit au travers d’un casque MR tel que le Microsoft HoloLens ou plus récemment le Magic Leap. Ces derniers, à quelques exceptions près, sont autonomes et ne sont donc reliés à aucun périphérique. Ils embarquent une série de processeurs et de capteurs capable de détecter avec précision l’environnement de l’utilisateur, ses déplacements et ses mouvements.

Si l’environnement immédiat reste visible, la réalité mixte offre une certaine forme d’immersion, car la distance entre les yeux et l’écran d’affichage disparaît. En effet, les différents éléments, que nombreux s’accordent à leur prêter les propriétés de l’holographie, apparaissent à échelle réelle tout autour de l’utilisateur, qui pourra interagir avec ces derniers par le biais de son regard, de ses déplacements, des contrôleurs associés ou tout simplement avec les mouvements de ses mains.

VR ou AR : quelle technologie pour mon entreprise ? 

Avant d’évoquer les technologies les plus adaptées aux différents métiers et secteurs d’activités, il est nécessaire de préciser que ces deux médias, bien qu’ils revêtent des caractéristiques différentes, ont des vertus similaires. En effet, elles permettent de créer des simulations réalistes, de produire de fortes émotions et de déplacer à la fois des environnements, des objets et des individus.

Ainsi, on peut sans risque affirmer que toutes les entreprises peuvent bénéficier des avantages induits par la VR et l’AR, à condition de bien discerner leur besoin, leurs moyens et leur capacité de diffusion. Maintenant, entrons dans le détail.

La réalité virtuelle pour les professionnels

réalité virtuelle ou augmentée, la VR pour les professionnels

La réalité virtuelle est la technologie idéale pour la mise en situation et l’élaboration de simulations. Elle permet de créer un environnement réaliste et d’y effectuer, à volonté et en temps réel, différentes tâches prédéfinies au cours de la production de l’expérience, sans coûts logistiques et matériels supplémentaires.

Avec des taux de concentration et de mémorisation dépassant largement tous les autres médias, la vitesse se voit décuplée, d’autant plus que des éléments de gamification entre presque systématiquement en jeu. Ainsi, elle intéresse grandement les entreprises qui ont des problématiques liées à la formation de leurs employés. Pour exemple, voici une expérience de simulateur d’incendie virtuel que notre agence de réalité virtuelle a développé pour PREVI FORM, formateur indépendant à la sécurité en entreprise.

Les secteurs du tourisme, de l’immobilier et du retail sont également friands de la VR, et proposent de plus en plus de visites et de showrooms virtuels. Les casques de réalité virtuelle permettant de s’immerger dans un environnement réel (photo/vidéo 360) ou virtuel (3D temps réel), elle rend possible le déplacement instantané d’un individu ou même de produits, dans tout type de destinations, et ce, à 360 degrés pour une sensation de présence et d’immersion remarquable. Les entreprises l’utilisent également pour faire connaître leur savoir-faire (immersion dans les locaux, démonstration de la chaîne de production, etc.) en externe, ou pour accueillir les nouveaux employés en interne.

Les agences de communication se servent, elles aussi, de plus en plus de cette technologie, car elle permet d’évoquer chez l’individu de fortes émotions. En ce sens, elle s’inscrit parfaitement dans une campagne de marketing expérientiel. Dans une démarche de type « brand content », la marque peut plonger sa cible au centre de son univers et lui offrir une expérience unique, pour un taux de rétention et d’engagement inégalé.

La réalité augmentée pour les professionnels

la réalité augmentée pour les professionnels entreprise

Sans aucun doute, c’est le secteur de l’industrie qui bénéficie le plus des vertus de la réalité augmentée et de la réalité mixte. C’est par ailleurs clairement le positionnement qu’a adopté Microsoft lors du lancement de son HoloLens. Des indications textuelles, des graphiques, des schémas ou encore des hologrammes, peuvent apparaître et aider les employés lors de l’exécution de leurs tâches. Ces derniers peuvent même profiter d’une assistance à distance, sous forme de visioconférence AR, par un technicien qui partagera alors le même champ de vision.

Le commerce, ou retail, est aussi l’un des premiers secteurs à avoir adopté l’AR, cette fois-ci comme outil d’aide à la vente. Sous sa forme non-immersive (réalité mixte), elle permet de déplacer tout un catalogue, qu’importe la taille des produits et le nombre de produits, dans un smartphone ou une tablette. Mieux encore, elle permet de disposer lesdits produits dans l’environnement réel et ce, de façon réaliste. On peut par exemple disposer du mobilier virtuel dans une salle réelle, installer sa future voiture dans son garage et en changer instantanément la couleur ou encore, essayer une robe sans avoir à passer par la cabine d’essayage.

Les domaines scientifiques, et particulièrement celui de la médecine, développent aussi de nouveaux usages de l’AR et de la MR. Que ce soit pour faciliter leurs recherches en organisant différentes données holographiques dans l’environnement ou pour obtenir une assistance à la réalisation d’une opération, les scientifiques du monde entier visent à développer de nouvelles applications AR/MR capables d’optimiser leurs métiers.

Les lieux culturels et artistiques font également appel à cette technologie, afin d’améliorer le parcours et l’expérience de leurs visiteurs. Certaines d’entre elles se sont mises à proposer des visites augmentées, où le promeneur parcourt les différentes œuvres d’art en profitant d’informations supplémentaires ou d’animations virtuelles apparaissant en réalité augmentée.

Conclusion 

Vous l’aurez compris, nous sommes encore à l’aube des possibilités offertes par les technologies dites de réalités alternatives (VR/AR/MR).

Ces technologies sont sujettes à une évolution perpétuelle, tant au niveau des périphériques que des usages. Alors réalité virtuelle ou réalité augmentée ? Tout dépend de votre projet. C’est ensemble : nous autres, agences de réalité virtuelle et vous, professionnels issus de tous horizons, que nous créons les usages de demain.

Avec ce dossier, vous possédez maintenant l’ébauche de votre futur projet innovant. Gardez bien à l’esprit les caractéristiques et vertus que nous avons évoquées, faites les correspondre à vos projets et leurs objectifs, et vous créerez de nouveaux usages dont, qui sait, nous parlerons peut-être dans un prochain article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires